Mes découvertes culinaires en Colombie

Je reviens tout juste de Colombie où j’ai passé 15 jours le temps d’un déplacement professionnel. Je ne résiste donc pas à l’envie de vous faire partager les belles découvertes culinaires que j’ai pu faire!

Je commence par vous faire découvrir la partie fruit, qui est assez conséquente, et d’autres billets viendront pour les plats typiques!

Pour commencer, première impression, contrairement à ce que je pensais, en Colombie, on ne mange pas du tout épicé, au contraire du Mexique et au grand bonheur de certains palais sensibles 🙂 L’autre surprise a été la découverte d’une immense variété de fruits que je ne connaissais pas, et par extension de jus de fruit à se damner!

Je ne me suis donc pas privée… 🙂 et j’ai essayé de tester un maximum de fruits/jus possibles… même si il m’en reste encore une grande partie à découvrir, lors d’un prochain voyage j’espère!

Voici donc un échantillon de fruits exotiques colombiens, j’en ai certainement oublié plein, mais vous avez déjà de quoi vous faire une idée !

  • Le lulo: sans conteste, la meilleure des découvertes concernant les fruits. Si vous avez l’occasion d’aller en Amérique Latine, surtout, ne ratez pas une occasion d’y goûter. Le fruit ne se mange pas tel quel, mais sa pulpe est souvent utilisée pour faire des jus, des confitures ou des desserts. Le jus de lulo est absolument délicieux et, pour les amateurs de cocktails, vous allez préférer la version mojito de lulo. A goûter absolument!!

Le lulo, un fruit excellent en jus et en mojito! (image trouvée sur internet)

 

  • Le tamarindo : je l’ai goûté en jus, c’est également excellent, malgré sa couleur peu apétissante, son jus  contient des notes de citron, et une saveur très douce. Quand il fait très chaud comme il fait sur la côte, c’est juste parfait!
IMG_1389

Jus de tamarindo

 

  • Le Nispero, en jus, il pourrait se confondre avec le tamarindo. Cependant, sa consistance plus épaisse fait penser à un jus de poire, et son goût est très étrange, entre la poire et d’autre fruit plus exotiques, j’ai moyen aimé.
IMG_1393

Jus de nispero

 

  • Le feijoa: cet autre fruit tropical, je l’ai également goûté en jus. Sa pulpe est verte et il a un goût exotique type fruit de la passion mais légèrement plus amer. Son acidité fait penser au kiwi, et sa texture à la fraise. A tester aussi sans hésitation!
IMG_1311

Le jus de feijoa

 

  • La granadilla: enfin un fruit que j’ai pu goûter « en vrai », sa chair est très fraîche et très légère, et sa consistance est similaire à un fruit de la passion, une texture un peu aqueuse comme une huître (oui vu comme ça c’est pas très apétissant), et avec des graines croquantes à l’intérieur. Et en jus c’est très refraichissant et très léger.

La granadilla

 

IMG_1391

La granadilla

 

  • Le citron: en Colombie, contrairement à l’Espagne ou à la France, il n’y a qu’un seul type de citron : le citron vert, il s’appelle limón (ce qui correspond au citron jaune en Espagne, histoire de nous compliquer encore plus la tâche!!)
  • La limonada de coc0: la limonada traditionnelle, on la connaît tous faite à base de citron (vert), de sucre et d’eau, et en Colombie ils ont la bonne idée d’y ajouter de la noix de coco, et le résultat est pas mal du tout puisque l’amertume du citron est compensé par la douceur de la coco ce qui donne un jus très équilibré.
  • Les avocats: rien de neuf sous le soleil me direz-vous, mais les avocats en Colombie n’ont rien à voir avec ceux que l’on connaît, en effet ils sont énormes et beaucoup plus clairs et plus lisses d’apparence (malheureusement je n’ai pas eu l’occasion d’en prendre en photo), et un peu plus sucré en bouche, un vrai régal…!
Publicités

5 réflexions au sujet de « Mes découvertes culinaires en Colombie »

  1. Le lulo ressemble à un kiwi croisé avec un kaki… Bizarre animal ! Tu pourrais peut-être me renseigner, j’ai récemment acheté du Gari, je ne sais pas trop quoi en faire ? Apparement on en mange pas mal en amérique latine ?

  2. Alors si tu parles bien du gari la semoule à partir du manioc qui ressemble à du tapioca, je peux peut être t’aider car j’ai eu l’occasion de goûter des desserts au Mexique réalisés à partir de tapioca, et je pense que tu peux cuisiner le gari de la même façon!
    La façon la plus répandue c’est de cuisiner le gari un peu comme un riz au lait (tu laisse cuire le gari dans du lait parfumé à la vanille par exemple), et tu agrémentes la recette d’une préparation avec du fruit de la passion, en coulis ou en gelée… Normalement ça te fait un dessert à se damner!
    ça me donne des idées de dessert pour un prochain billet 🙂 J’espère que j’ai pu t’aider !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s